Hensies: au tribunal pour des chiots chihuahuas pas très réglo

L’élevage de chihuahuas était aussi lucratif qu’illégal.
L’élevage de chihuahuas était aussi lucratif qu’illégal. - Illustration D.R.

Côté défense, Mes Pierre-Yves Ballez et Aude Lievens espèrent l’acquittement pour ce qui est de loi sur la protection animale, et la suspension ou une peine de travail pour la vente de copies de marques. La vente de chiots s’étant organisée jusqu’en 2018, le tribunal n’appliquera pas encore la loi sur le bien-être animal de 2019.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement au Nord Eclair ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct